Épisode de pollution atmosphérique

Selon les données transmises par AIRPARIF, le seuil de pollution atmosphérique à l’ozone qui déclenche la procédure d’information et de recommandation est susceptible d’être atteint le vendredi 3 août 2018. Le seuil de pollution atmosphérique à l’ozone devrait être compris entre 180 et 210 µm/m³.

Aussi, conformément à l’arrêté inter préfectoral n°2016-01383 relatif à la procédure d’information et de recommandation et d’alerte du public en cas d’épisode de pollution en région d’Île-de-France du 19 décembre 2016, la procédure d’information et de recommandation est déclenchée le 3 août 2018, pour 24 heures et il est recommandé de suivre les mesures suivantes :

Mesures applicables aux sources fixes de pollution :

  • réduire le fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à l’épisode de pollution
  • veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes
  • éviter l’utilisation de produits à base de solvants ;
  • pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets COVNM et de NO2 à l’atmosphère

Mesures applicables aux usagers de la route :

  • réduire la vitesse des véhicules à moteur :
  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h
  • à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 80 km/h ;
  • utiliser les véhicules peu polluants
  • différer les déplacements en Ile de France
  • aux véhicules en transit dont le poids autorisé en charge excède 3,5 T, contourner l’agglomération parisienne en empruntant le contournement par la francilienne (annexe 1 du télégramme joint)
  • respecter les conseils de conduite apaisée
  • privilégier le co-voiturage
  • emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun
  • privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo…)
  • utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d’aménager les déplacements domicile-travail.

Pour les populations vulnérables et sensibles :

  • limiter les sorties durant l’après-midi
  • limiter les activités physiques et sportives intenses
  • en cas de symptômes ou d’inquiétude, prendre conseil auprès de son pharmacien ou consulter son médecin ou contacter la permanence téléphonique médicale du centre spécialisé de l’hôpital Fernand Widal.